Macron, ou l’insécurité érigée en dogme

insecurite-macron_large Macron, ou l’insécurité érigée en dogme - Pacte Républicain

Depuis la réélection d’Emmanuelle Macron le 24 avril dernier, les actes de violences et de non-respect des règles et de l’autorité se sont multipliés. Une situation qui en dit long sur les cinq années à venir.

La police tire sur une voiture à contresens à Paris et tue deux personnes

Sur le Pont-Neuf, en plein centre de Paris, des policiers ont tiré dimanche peu avant minuit sur une voiture qui a tenté de les percuter selon une source policière, tuant deux de ses occupants et blessant une troisième personne. Les faits se sont déroulés peu avant minuit, quelques heures après la réélection du président Emmanuel Macron fêtée au Champs-de-Mars.

https://www.parismatch.com/Actu/Societe/La-police-tire-sur-une-voiture-a-contresens-a-Paris-et-tue-deux-personnes-1801515

Au lieu d’être félicité pour avoir mis hors d’état de nuire deux voyous multirécidiviste ayant tenté de tuer des policiers, c’est le policier qui a été mis en examen. On nage en plein délire.

https://www.tf1info.fr/justice-faits-divers/refus-d-obtemperer-au-pont-neuf-a-paris-le-policier-qui-a-tire-place-en-garde-a-vue-a-l-igpn-2217771.html

Rodéo urbain qui tourne au tabassage de policiers à Évreux : de la prison ferme pour deux frères

Deux frères ont été condamnés, ce mardi 3 mai, à 9 et 6 mois de prison ferme par le tribunal d’Évreux. Ces condamnations font suite à leur interpellation dimanche - après un rodéo urbain – qui a mal tourné pour deux policiers. Ils ont été passés à tabac.

Les deux individus interpellés dimanche 1er mai 2022 dans la soirée après un rodéo urbain dans le quartier La Madeleine à Evreux, ont été condamnés ce mardi en comparution immédiate. Les deux hommes, deux frères de 29 et 27 ans, écopent de peines de prison ferme. Le plus âgé a été condamné à trois mois ferme pour "refus d’obtempérer" et 12 mois d’emprisonnement dont 6 mois assortis d’un sursis probatoire pour d’autres délits : des infractions de "rébellion, outrage et rodéo", informe Dominique Puechmaille, procureure de la République d’Evreux. Le second, poursuivi pour des faits de violences sur dépositaires de l’autorité publique, écope de 12 mois dont 6 mois assortis de sursis probatoire.

Au lieu de mettre un minimum de 10 ans à ces individus multirécidiviste, on se contentera de 12 mois soit disant « ferme »… Inacceptable au vu des faits.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/eure/evreux/rodeo-urbain-qui-tourne-au-tabassage-de-policiers-a-evreux-9-et-6-mois-de-prison-ferme-pour-deux-freres-2536300.html

Mantes-la-Jolie : une cinquantaine d’individus cagoulés s’attaquent à la police

La nuit du mardi 3 mai au mercredi 4 mai a été particulièrement agitée dans cette commune francilienne. Dans le quartier du Val Fourré, à Mantes-la-Jolie, une cinquantaine d’individus cagoulés s’en sont pris à la police, rapporte actu.fr. Vers 1 h 30 du matin, alors qu’une brigade de sécurisation avait été déployée en cas de violences urbaines, des fonctionnaires de police ont été visés par des cocktails Molotov.

https://www.valeursactuelles.com/faits-divers/video-mantes-la-jolie-une-cinquantaine-dindividus-cagoules-sattaquent-a-la-police

Marseille : des habitants fuient leur immeuble, squatté par des Nigérians ultra-violents

La moitié des appartements d'une vieille résidence de Marseille est occupée par des gangs de clandestins nigérians ultra-violents, forçant les habitants à fuir les uns après les autres.

La nuit du mardi 3 mai au mercredi 4 mai a été particulièrement agitée dans cette commune francilienne. Dans le quartier du Val Fourré, à Mantes-la-Jolie, une cinquantaine d’individus cagoulés s’en sont pris à la police, rapporte actu.fr. Vers 1 h 30 du matin, alors qu’une brigade de sécurisation avait été déployée en cas de violences urbaines, des fonctionnaires de police ont été visés par des cocktails Molotov.

https://www.valeursactuelles.com/regions/provence-alpes-cote-dazur/bouches-du-rhone/marseille/faits-divers/marseille-des-habitants-fuient-leur-immeuble-squatte-par-des-nigerians-ultra-violents

Marseille : des habitants fuient leur immeuble, squatté par des Nigérians ultra-violents

A Marseille, au sein d’une vieille résidence privée située dans le 15ème arrondissement, les locataires se font de plus en plus rares et quittent un à un le vieux bâtiment. Et pour cause, raconte RTL, mercredi 4 mai : plus de la moitié des quelque 120 appartements sont occupés par des squatteurs nigérians. Dernière prise de guerre en date : l’appartement qu’occupait, jusqu’à il y a peu, Melina. Elle raconte : « On est parti en week-end voir ma sœur sur Valence et la voisine nous a appelés en panique. La porte a été éclatée. Ils ne voulaient pas sortir, j’ai dû me cacher à 22 heures dans le hall ».

Alors là, c’est le pompon, un quartier entier aux mains des voyous.

https://www.valeursactuelles.com/regions/provence-alpes-cote-dazur/bouches-du-rhone/marseille/faits-divers/marseille-des-habitants-fuient-leur-immeuble-squatte-par-des-nigerians-ultra-violents

En conclusion

On pourrait continuer comme ça encore longtemps, mais il semble que monsieur Macron et ses ministres soient complétement déconnectés de la réalité, ou alors aveugles, ou pire, laissant faire par idéologie ce marasme, cet irrespect et cette violence endémique contre laquelle les pouvoirs publics sont incapables d’apporter un semblant de réponse. Pourtant la réponse est on ne peut plus simple, éducation, répression et soutien aux forces de l’ordre dans leur mission de service public.

À lire également